Conférences

Conférence: espace, temps, probabilité

Bonjour

pour votre information, un exposé intitulé " Espace, temps, probabilité: quelques étapes d'une réflexion en cours" sera proposé mercredi 14 février 2018 à 9h 30, École des Mines de Saint-Étienne, 158 cours Fauriel en salle C1-15.
Il s'agira de la reprise de la conférence invitée à l'Ecole normale supérieure (Paris) en octobre dernier (donnée également dans le cadre du Collège international de philosophie). Vous en trouverez quelques détails ci-dessous En vous remerciant pour votre attention, avec mes meilleures salutations.
Bernard Guy

---------------------------------

Espace, temps, probabilité : quelques étapes d’une réflexion en cours

 

Bernard GUY

Ecole des Mines de Saint-Etienne ; UMR CNRS Environnement, ville, société ;

Lasco (Idealab de l’Institut Mines télécom). guy@emse.fr

 

Nous montrerons dans notre exposé comment nous comprenons les concepts d’espace, de temps et de probabilité. Dans une première partie, nous montrerons pourquoi (et comment) il nous paraît opportun de nous déprendre de l’espace et du temps comme catégories fondamentales de la pensée et de les remplacer par celle de mouvement. Dans une seconde partie, nous montrerons les conséquences préliminaires de ce point de vue sur la compréhension de la probabilité.

L’exposé présentera les grandes étapes de cette réflexion qui est surtout basée sur la physique et l’épistémologie, et qu’il faut considérer comme un programme de recherche. Nous insisterons sur la nécessité de composer la rationalité substantielle standard avec une rationalité relationnelle : c’est dans ce cadre qu’il faut penser ensemble le temps et l’espace, dans la comparaison de divers mouvements. Une des conséquences utile pour notre propos est de remarquer que le temps et l’espace, définis par la confrontation de différents phénomènes, peuvent se décrire par une paire de champs tri-dimensionnels (r, t) (le temps est marqué par une position), sur le même plan que les autres champs physiques (f, g), (h, i) (dont l’exemple type est fourni par la paire {champ électrique, champ magnétique}). Les paires fonctionnent en composition les unes avec les autres et n’importe quelle paire peut définir l’espace et le temps. Parler de hasard, c’est se placer dans une situation où l’on ne peut pas bien prévoir / comprendre les phénomènes, c’est-à-dire pouvoir dire: à tel endroit (espace), à tel moment (temps). Comme l’espace et le temps sont eux-mêmes définis par les phénomènes, on voit le lien de récursivité inévitable entre espace, temps et probabilité (hasard). Ce lien sera illustré par quelques exemples : un exemple inspiré de la géologie montrant sur une équation de bilan une façon de jumeler les questions de probabilité, d’espace et de temps. Une proposition plus générale sera faite de compréhension relationnelle des probabilités d’un ensemble d’événements, à composer avec d’autres événements de probabilité étalon (loi uniforme), choisis avec une part d’arbitraire. Enfin des remarques seront données sur la mécanique quantique et la phénoménologie.

 Quelques références : textes déposés sur les archives HAL : - Hasard, espace, temps : introduction à une approche relationnelle de la probabilité. - Relier la mécanique quantique et la relativité générale : réflexions et propositions. - Sur l’âge et le vieillissement comparés de deux jumeaux (théorie de la relativité). Article dans la revue Philosophia Scientiae : Penser ensemble le temps et l’espace.

Répétition de l'exposé donné le vendredi 13 octobre 2017 de 14h à 16h 30, Ecole normale supérieure, 45 rue d’Ulm, Paris 5° ; salle de réunion du bâtiment Pasteur. Dans le cadre du séminaire : « L’espace comme carrefour épistémologique et phénoménologique » (coordination Carlos Lobo). Collège international de philosophie et Laboratoire disciplinaire « Pensée des sciences » de l’Ecole normale supérieure.  

Xl jeux de cartes
Organisateur :
Bernard GUY
04 77 42 01 64
guy@emse.fr

Tarifs :

gratuit

le
fév. 14 2018

De 09:30 à 12:00