Quelques plantes toxiques du Massif central Partie VIII : le Muguet de mai (Convollaria majalis)

Publié par Jacques Bourgois, le 10 avril 2024   360

« Il sort le bout de son nez
Quand arrive le mois de mai,
Le muguet, le muguet
Le muguet du premier mai. »

Anny et Jean-Marc Versini (comptine pour enfants)

Le 1er mai, nous offrons du muguet en guise de porte-bonheur…mais par là même, nous offrons une plante toxique dont il faut se méfier.

Le Muguet de mai est également nommé Clochettes des bois, Lys des vallées ou Lys des bois. Offrir du muguet remonte à la Rome antique puisqu’il était donné en offrande lors des Jeux Floraux célébrés en l’honneur de la déesse Flora. La notion de muguet ‘porte bonheur’ est associée au roi Charles IX qui instaura la coutume d’offrir du muguet aux dames de la cour en guise de porte bonheur le 1er mai. Cette réputation de porte bonheur est à son paroxysme lorsqu’un brin de muguet comporte 13 clochettes ! L’association avec le 1er mai, fête du Travail, ne date que de 1941 en remplacement de l’Eglantine rouge trop prolétarienne d’après les autorités de l’époque.

Le muguet appartient à la famille des Liliacées et se rencontre dans les sous-bois et les landes montagnardes des régions tempérées, il a besoin de lumière et d’une température supérieure à 10°C pour fleurir. C’est une plante vivace herbacée à tige de 15 à 20 cm de hauteur. Entre deux feuilles lancéolées se dresse, au printemps, une tige non ramifiée portant 3 à 9 fleurs blanches en forme de clochettes retournées vers le bas de 5 à 7 mm de diamètre. Le parfum de ces fleurs est reconnaissable entre mille, d’après les nez l’odeur du muguet est décrite comme « fraîche, printanière, légère, aqueuse, légèrement jasminée, florale, verte et croquante ». Les fruits sont des baies sphériques rouge vif contenant 2 à 6 graines qui sont disséminées par les oiseaux. Il faut porter une attention particulière aux enfants car ces baies ressemblant à des petits bonbons sont très toxiques.

Toute la plante est toxique y compris l’eau des vases. Elle contient des hétérososides (dérivés d’un sucre) dont le principal est la convallatoxine. L’ingestion provoque immédiatement une irritation de la bouche, des nausées, des douleurs abdominales. Ensuite surviennent des troubles cardiaques et la mort intervient par arrêt cardiaque. Le muguet, même fané ou séché reste hautement toxique.

L’odeur elle-même, respirée en trop grande quantité, peut provoquer des céphalées voire un début d’asphyxie. En cas d’ingestion accidentelle, il convient de se rapprocher du centre antipoison le plus proche.

Convallatoxine : C29H42O10

Convallatoxine — Wikipédia (wikipedia.org)

Les utilisations du muguet par l’homme ont été nombreuses :

  • En médecine : la convallatoxine est utilisée en médecine dans le traitement des troubles circulatoires et de l’insuffisance cardiaque. L’usage domestique du muguet est à proscrire en raison de sa dangerosité,
  • En parfumerie : l’odeur du muguet est reconnaissable entre toutes. Hélas pour les parfumeurs, le muguet est une fleur ‘muette’, on ne peut en effet obtenir d’elle ni essence, ni extrait. Ils ont alors recours à la chimie pour créer synthétiquement en 1905, un parfum de synthèse reproduisant l’odeur de muguet : de l’hydroxycitronellal additionné à du terpinéol avec un zeste de citronellol fournit l’odeur du muguet :
  • Si le muguet entre dans la composition de nombreux parfums de marques très célèbres, son odeur se trouve également dans de nombreux produits de nettoyage ménagers du fait de la facilité à être produite. Récemment, une start-up nantaise a réussi à créer un parfum au muguet naturel en remettant au goût du jour la technique ancienne de l’enfleurage (absorption par de la graisse végétale des molécules odorantes).
  • En horticulture : le muguet offre un vaste marché à l’occasion du 1er mai avec un chiffre d’affaires de l’ordre de 100 millions d’euros (y compris la vente sur la voie publique). Il se vend environ 60 millions de brins de muguet (1 par Français) et 85% de la production provient de la région nantaise. Le muguet cultivé mobilise environ 2000 salariés aidés de 6000 saisonniers pour la cueillette.

Histoire du muguet :

Le muguet ne fleurissant qu’au printemps, il célèbre depuis l’Antiquité l’arrivée de la nouvelle saison et l’espoir de futures bonnes récoltes. La légende grecque veut qu’Apollon ait créé le muguet pour en tapisser le sol afin que ses neuf muses ne s’abiment pas les pieds. Le Muguet étant une plante sacrée, il était toujours présent dès sa floraison sur l’autel des dieux.

Sarcophage des muses (IIe siècle), Musée du Louvre

Le muguet du 1er mai remonte à la Renaissance, en effet le 1er mai 1560 le roi Charles IX reçut, à Saint-Paul-Trois-Châteaux, un brin de muguet de la part du Chevalier Louis de Girard de Maisonforte. Par la suite, il offrit chaque 1er mai aux dames de sa cour un brin de muguet comme porte-bonheur en disant « Qu’il en soit fait ainsi chaque année », la coutume s’est ensuite étendue rapidement à tout le pays.

Confusion : avant floraison, les feuilles de muguet peuvent être confondues avec celles de l’ail des ours. Il convient de froisser les feuilles : si elles ont une odeur d’ail c’est de l’ail des ours, si non méfiance !

Dans le langage des fleurs, le muguet est symbole de la pureté et de la coquetterie. Le 1er mai, il servira de porte-bonheur.

A suivre : le Dompte venin

Pour en savoir plus :

Georges Becker, Plantes toxiques, Edition Gründ, Paris, 1995

Frantisek Stary, Plantes médicinales, Edition Gründ, Paris 1992

Fleurs familières et méconnues du Massif central, Edition Debaisieux, Beaumont 2000

Guide de la flore de Haute-Loire tome 1, Edition Jeanne-d’Arc, Le Puy-en-Velay, 2008

Guide de la flore de Haute-Loire tome 2, Edition Jeanne-d’Arc, Le Puy-en-Velay, 2010

ANSES, Fiche d’information, Plantes toxiques en cas d’ingestion, Maison-Alfort 2021 (ANSES-Ft-Plantes-toxiques-ingestion-2021.pdf)

Bienvenue sur le site des plantes toxiques (toxiplante.fr)

Plantes Risque (plantes-risque.info)

Microsoft Word - PLANTES TOXIQUES_web*_txtFR.docx (plantentuinmeise.be)

Liste des Plante toxique - Encyclopédie - Conservation Nature (conservation-nature.fr)

Nom des plantes et des toxines sur votre moteur de recherches favori