Les sciences à l'école : l'aventure continue!

Publié par Céline Neau, le 10 novembre 2017   660

Xl sans titre 1

Mardi 7 novembre 2017, 6 partenaires se sont réunis pour émettre un signal fort en faveur des sciences à l'école pour le département de la Loire. La Ville de Saint-Etienne, Saint-Etienne Métropole, la Fondation La Main à la Pâte, les services départementaux de l'Education Nationale, l'Ecole des Mines et l'Université Jean Monnet ont signé la nouvelle convention triennale labellisant La Rotonde comme Centre Pilote La Main à la Pâte.

Béatrice Salviat, directrice adjointe de la Fondation  La Main à la Pâte est revenue sur la fabuleuse histoire de ce Centre, qui a commencé par une amitié très forte entre le prix noble de physique Georges Charpak et Robert Germinet, alors directeur de l'Ecole des Mines. Amitié qui donna peu à peu lieue à des actions dans les classes pour accompagner les enseignants en science, jusqu'à la reconnaissance par l'Europe de Saint-Etienne comme territoire d'excellence en la matière, via les projets Pollen puis Fibonacci. 

La démarche du Centre Pilote repose sur les principes de la méthode scientifique et permet à chaque élève d'être acteur, de se questionner, d'essayer, et de se rendre compte que l'erreur nous permet d'avancer.  C'est également la possibilité de comprendre le monde qui nous entoure par une approche pratique, être dans le faire et développer son esprit critique. C'est ce qu'à notamment souligné Pascal Ray, directeur de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne, pour qui leur engagement est également de "participer à la construction du monde en formant les citoyens de demain". 


Florent Pigeon, vice-président de l'Université Jean Monnet illustre l'importance que ce travail peut avoir sur les élèves, en racontant comment il continue d'avoir des échos de personnes sensibilisées aux sciences en école primaire. Les souvenirs sont encore bien présents du temps où il intervenait lui-même dans les classes de primaire, au début des actions de La Rotonde sur le territoire.

Martine Petit, directrice académique adjointe, insiste sur la qualité de ces actions, et sur la diversité des institutions présentes, ici réunion pour une même finalité.  L'importance de continuer ces actions envers les enfants éloignés de la culture, de la culture scolaire, et envers les filles notamment montre à quel point ces actions sont toujours aussi utiles. 

Samy Kéfi-Jérôme, adjoint en charge de l'éducation à Saint-Etienne complète sur les enjeux futurs : créer des traces indélébiles pour les enfants, qui créeront parfois même des vocations et qui leur permettront, une fois adulte, d'être acteur du monde dans lequel ils vivent, et non simples consommateurs. Le numérique est des axes au cœur des projets du Centre Pilote.


La nouvelle convention du Centre Pilote est un engagement pour les 3 prochaines années pour ces partenaires, et débouchera ensuite en 2019  sur un nouvel équipement : le parc et bâtiment Eco-sciences, au cœur de la Ville de Saint-Etienne. Gaël Perdriau, maire de la Ville de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne métropole rappelle l'engagement fort de ces deux collectivités depuis des années sur l'enseignement des sciences, et l'ambition de la Ville qui porte ce futur équipement. 


Quelques chiffres :

- 11 ans que La Rotonde porte les actions Education aux Sciences

- 10 000 élèves du département qui font des sciences chaque semaine, toute l'année, avec les malles de La Rotonde

- 500 enseignants formés chaque année

- environ 40 projets scientifiques accompagnés par an par des étudiants

Plus d'infos sur les actions du Centre Pilote