Quand les collégien-nes font réfléchir les chercheur-es

Publié par Céline Neau, le 27 janvier 2017   1.1k

Xl p1230175


Ils sont 11, des collégien-nes de Saint-Bonnet-le-Château, qui s'investissent un midi par semaine sur un projet scientifique. Ces élèves de 4ème ou de 3ème ont la chance d'avoir trois professeur-es avec qui vivre ce défi, au fur et à mesure de l'année.

Une fois par semaine, c'est le moment de rencontre. Le défi : réaliser une maquette permettant de traiter les eaux usées. Cela a commencé par une balade le long du rio du collège pour récupérer de l'eau, puis les élèves ont "créé de l'eau sale" afin de réfléchir ensuite à comment la rendre de nouveau propre. Tout y est : de l'huile, de la terre, du produit vaisselle, du papier hygiénique...Un vrai défi!


Aujourd'hui, deux chercheur-es de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne viennent échanger avec le groupe. Contactés par le CNRS, ils ont accepté d'apporter leur expertise à ce projet qui leur permet de sortir un peu du quotidien de leur recherche. Jacques Bourgois et Valérie Laforest se prennent au jeu et écoutent avec attention le projet des collégien-nes. Chacun-e apporte sa contribution au projet : "Vous pourriez peut être ajouter de la crème solaire pour y mettre des métaux?" propose Valérie. "Si vous me laissez un échantillon, nous pourrons l'analyser en laboratoire et vous dire la présence ou non de métaux lourds" complète Jacques.


Les élèves présentent leur première idée de maquette et réfléchissent à l'amélioration de leur procédé. Professeur-es, chercheur-es et élèves combinent leurs connaissances et leur ingéniosité pour installer un système de filtration de l'eau par les plantes, sur le modèle de lagunage observable aux alentours du collège.

La rencontre se termine déjà, alors qu'un des élèves demande s'il est possible d'ajouter une heure par semaine pour le projet. Tous remercient Jacques et Valérie qui repartent vers Saint-Etienne, un bocal d'eau du rio sous le bras, en attendant leur prochaine rencontre.